L’acier

Alliage de fer et de carbone, l’existence de l’acier remonte aussi loin que l’homme a travaillé le fer. Les procédés de fabrication se sont améliorés au fil du temps et finalement, l’acier tient une place prépondérante au sein de notre économie et de notre société. Essayons de mieux connaître l’acier.

Un petit rappel sur l’histoire de l’acier

La production d’acier remonte à 1 700 av. J.-C. Jusqu’au XVIIIe siècle, la quantité obtenue reste faible. L’augmentation massive de la production ne commença qu’après la mise au point de nouvelles méthodes de fabrication comme le procédé Bessemer en 1856.

acier

À partir de cette méthode, on peut élaborer directement l’acier à partir de la fonte. Thomas & Gilchrist améliorent ce procédé et les quantités produites explosent : entre 1880 et le début de la Première Guerre mondiale, la production fut multipliée par 16 pour atteindre 85 millions de tonnes. Aujourd’hui, plus de 60 % de la production mondiale est obtenue à partir de l’injection d’oxygène.

3 000 variations de l’acier pour satisfaire les plus exigeants

Il existe deux types d’acier : les aciers alliés et les aciers non alliés. L’alliage consiste à ajouter de nouveaux éléments autres que le carbone en vue d’améliorer les propriétés de l’acier.

Par exemple, un alliage acier comportant 17 % de chrome et 8 % de Nickel produit un acier inoxydable. En fonction de la qualité visée, la composition de l’acier est modifiable à souhait.

Les traitements thermiques comme les trempes ou la cémentation permettent également d’améliorer les qualités de l’acier.

Les principales caractéristiques de l’acier

Résistant et malléable, l’acier est facile à travailler. Il se distingue aussi par ses qualités de conducteurs : il offre une bonne conductivité électrique, thermique et même phonique.

Le principal point faible de l’acier réside dans sa mauvaise résistance à la corrosion. Cependant, les traitements de surface et l’utilisation d’aciers inoxydables peuvent y remédier.

Sur le plan économique, les progrès technologiques ont réduit les coûts de production de l’acier. La matière première reste accessible, car les minerais de fer représentent 5 % de l’écorce terrestre. De plus, le taux de recyclage de l’acier est excellent.

L’acier est indispensable

Le secteur du B.T.P et de l’automobile sont les deux premiers consommateurs d’acier au niveau mondial.
Toutefois, parmi les objets que nous utilisons quotidiennement, la majorité contient de l’acier : trombones, tubes pour rouge à lèvres, casseroles, téléviseurs, ordinateurs, puces électroniques, boîtes de conserve… l’acier se retrouve dans le plus simple objet jusqu’au plus sophistiqué.

Un petit mot sur le marché de l’acier

En 2013, la production mondiale d’acier a atteint 1,61 milliard de tonnes. La Chine domine le classement des pays producteurs en assurant plus de 48 % de la quantité mondiale produite.

Cette année, la Fédération mondiale de l’acier prévoit une croissance de 2 % pour la demande mondiale d’acier. Une augmentation moins importante que prévu suite à une moindre croissance de l’économie chinoise. De par son importance, l’acier reste un excellent placement pour les investisseurs.