L’argent métal monétaire et industriel

Depuis sa première extraction, il y a 5 000 ans, l’argent a accompagné l’évolution de notre société. De métal monétaire, il est devenu un métal industriel grâce aux progrès technologiques.

L’argent, métal monétaire

Longtemps, avant l’apparition des pièces métalliques, l’homme a utilisé l’argent dans ses échanges. D’après les historiens, Gygès, un roi de Lydie (environ 700 ans avant J.-C), fut le premier à frapper sa monnaie. Il a remplacé les lingots d’or par de l’électrum, un alliage naturel d’or et d’argent.

argent-metal-brut

Les progrès faits en métallurgie ont facilité la séparation des deux métaux et depuis, ils ont été utilisés simultanément dans un même système monétaire. C’est ce que l‘on appelle le bimétallisme : la valeur de l’un est exprimée en fonction de l’autre. Par exemple, pour les Perses, une monnaie d’or équivaut à treize et demi monnaies d’argent.

Chaque État, selon les quantités à sa disposition, favorise l’un ou l’autre et l’augmentation ou la diminution de la production des deux métaux influe directement sur les taux d’échange. Les fluctuations de l’or et de l’argent constituent l’essentiel de l’histoire monétaire.

Après les découvertes massives d’or aux États-Unis et l’augmentation de la production en Afrique du Sud et en Australie, l’or a pris un réel ascendant sur l’argent. Cette victoire se traduit par l’officialisation du standard-or en 1891. Toutefois, plusieurs pays ont continué à utiliser l’argent en tant que pièces de monnaie après cette période.

L’argent, métal industriel

L’industrie consomme plus de la moitié de la production mondiale d’argent, soit plus de 10 000 t. Longtemps la production des pellicules photographiques argentiques fut le premier consommateur d’argent. En 1999, ce secteur a consommé environ 7 000 t d’argent, ce qui représentait 50 % de la production totale. Depuis l’avènement du numérique, la demande a diminué de plus de 80 %.

L’industrie photovoltaïque consomme aujourd’hui 10% de la production mondiale. Le Japon a accéléré la croissance de ce secteur après l’accident de Fukushima.

L’industrie électronique exploite les bonnes conductivités de l’argent. Certes, la quantité d’argent présente dans un téléphone portable ou un ordinateur reste infime, mais la fabrication massive de ces produits se répercute sur la consommation d’argent dans le monde.

L’argent se distingue aussi des autres métaux par ses propriétés bactéricides. Plusieurs applications médicales existent donc : des revêtements aseptiques pour la chirurgie, des systèmes de purification d’eau, etc. Dans l’agroalimentaire, l’argent sert à fabriquer des emballages et facilite la conservation des produits frais.
Enfin, l’argent est aussi incorporé dans quantité de produits de grande consommation comme les maquillages, les savons antibactériens, les ustensiles de cuisine ainsi que les désinfectants.

Un avenir doré pour l’argent ?

Selon les estimations, l’argent serait totalement exploité d’ici 20 ans au plus tard et le recyclage peine à décoller. Or, la demande de l’industrie deviendrait de plus en plus importante. Certains experts avancent que d’ici peu, l’argent vaudrait plus que l’or.